ACTU  | LA TROUPE | LA SAISON 16/17 RÉSERVER CRÉATIONS
 
 

notre projet >

L'Équipe >

Historique >

album >

rEportages >

ARCHIVES DES TOURNÉES >

 

 

À L'ORIGINE

La fondation de la Troupe Solilès en 2009, fut motivée par un désir de réaction au paysage dramatique de notre époque, par l’envie d’apporter une génération nouvelle sur la scène, et surtout par le souhait de poursuivre une filiation artistique très claire dont nos acteurs sont les héritiers. Sans reproduire les succès et les défaites du passé, il convenait lors de notre création de bien connaître la tradition dans laquelle nous nous inscrivions pour à notre tour, jeunesse aidant, innover.

Cette structure professionnelle est née dans un contexte culturel, social et économique turbulent, à l’ère de la mondialisation, entamée par une succession de crises financières, morales et identitaires. Impossible dès lors de faire du théâtre « comme avant ». Dès notre constitution, il nous a paru toutefois important de poursuivre les espoirs des compagnies dramatiques de l'après-guerre ayant oeuvré pour la décentralisation, c'est à dire l’idée que les grandes œuvres de l’humanité doivent être partagées au plus grand nombre. C’est dans ce but que nous essayons et parvenons souvent à inventer des outils. Nous obligeons à prendre des chemins nouveaux pour que vive le théâtre, et c'est en associant toujours plus le public comme partenaire principal que nous parvenons à imaginer des chemins neufs.

Sommes-nous les représentants d’un irréparable passé ?

Sommes-nous au contraire les annonciateurs d’un avenir qui se peut à peine discerner

à l’extrême limite d’une époque finissante

Jacques COPEAU

C’est l’acteur-artisan, et lui seul, qui est invité à travailler à nos cotés. Nous exigeons de lui un sens de la troupe fort et polyvalent, indissociable à nos yeux de la production dramatique. Loin des grandes villes, convaincus par la force de l’art vivant dans les lieux qui ne s’y prêtent pas, nous réclamons de nos artistes une passion sincère pour le théâtre décentralisé. C’est aux côtés de Pierre Debauche, pionnier de la décentralisation théâtrale dans les années 1960, que nous nous sommes formés. Le maître a su partager cette idée d’un théâtre loin des cœurs urbains. Nombre d’ailleurs de nos acteurs ont été ses élèves. Comédiens de formation classique et contemporaine, ils jouent et chantent aussi pour le théâtre jeune public et musical. La Troupe Solilès est souvent accueillie dans des salles des fêtes, places de villages, granges et autres cours de châteaux. Ce sens du théâtre tous terrains, associé à une pratique quotidienne et concrète par des gens passionnés fondent le travail de notre troupe.

Cinq ou six acteurs et un tréteau suffisent à représenter l'univers

Miguel de CERVANTÈS

 

CE QUE NOUS JOUONS

Notre répertoire connaît une alternance des registres et des époques. Aux deux tiers, il est composé d’œuvres classiques, d’auteurs de toute l’Europe (Molière, Collodi, Shakespeare, Hugo…). Les autres textes sont des choix très réfléchis. Les écritures nouvelles doivent être à nos yeux dignes des grands poètes du passé. L’immense production contemporaine ne suffit pas à trouver beaucoup de bons auteurs, contrairement à ce que l’on pourrait penser Karl Valentin, Roland Dubillard et d’autres s’invitent ainsi à notre grille. Quand à notre travail sur l’interprétation, il fut consacré de 2009 à 2013 à la recherche du jeu de tréteau. Depuis 2014, nous avons entamé une autre recherche - n’enlevant rien à notre quête absolue de parler concret et de souffle de vérité -, celle d’un travail de mise en scène et d’un engagement physique en lien avec les plus grands chefs-d’œuvre de la peinture et de la sculpture classique.

Dans la forme, dans la pensée, dans notre capacité à inventer des outils, nous affirmons et revendiquons l'héritage artistique qui nous a été transmis. Nous avons choisi de poursuivre et de réinventer cette tradition, née d'abord du renouveau entamé par Jacques Copeau, poursuivi par le Cartel, et par les pionniers de la décentralisation dramatique, de Dasté à Debauche.

 

LA DÉCENTRALISATION AU COEUR DE TOUT

Mais où est le théâtre en France

tant qu’il n’y a pas une troupe pour chaque habitant, pour chaque village ;

tant que chaque personne ne peut pas y aller comme à une survie mentale ?

Nous sommes la survie mentale de la population.

Pierre DEBAUCHE

A cet effet, nous nous sommes installés en 2012 à Saint Valery sur Somme, pour entamer un nouvel acte de décentralisation dramatique. Sur le territoire de la Baie de Somme tout entier, en plus de continuer notre diffusion à l'échelle nationale, nous travaillons au plus près des habitants pour leur proposer un théâtre régulier, ayant vocation de service public de la pensée et du divertissement. Ainsi, nous donnons une programmation mensuelle de petites pièces, lectures, cafés-chantant; nous créons nos spectacles au coeur de la cité, nous menons de nombreuses actions culturelles sur le territoire et organisons chaque année le Festival Théâtre sous les Étoiles, selon la formule consacrée de Vilar "une compagnie, un théâtre, un festival".

La Troupe Solilès est soutenue par le Conseil Régional de Picardie, le Conseil Général de la Somme, la Communauté de Communes Baie de Somme Sud & la commune de Saint Valery sur Somme.


 © La Troupe Solilès - tous droits réservés La Troupe Solilès - 19 Place Saint Martin, 80230 Saint Valery sur Somme | CONTACT